Prev Next

Les millésimes

  • 2018

    Le millésime 2018 a tout pour plaire aux vignerons ! Un hiver pluvieux, puis un printemps arrosé fait monter l’anxiété chez le producteur et la pression mildiou dans la vigne.

    Enfin le beau temps chaud s’installe pour tout arranger et détendre l’atmosphère. L’état sanitaire des raisins est parfait. Les vendanges se déroulent fin août, début septembre pour préserver l’acidité. Vous allez apprécier ces blancs frais et équilibrés si typique de nos coteaux calcaires.

  • 2017

    Le pinot noir vendangé dans les premiers jours de septembre à bonne maturité donne des vins gourmands, tendres et charmeurs. La finesse et la délicatesse caractérisent ce millésime de plaisir avec des tanins ronds et fruités.

  • 2016

    Dès le 27 avril, une vague de froid venue du nord descend dans les vallées en gelant et détruisant les jeunes pousses.

    Il ne restera que quelques grappes sur chaque pied. Pour cette raison, les vins sont naturellement concentrés et solides. Les vendanges commencent le 20 septembre, les nuits fraîches protègent les raisins d’une chute d’acidité. Cet équilibre acidité / tanins assurera une bonne garde.

  • 2015

    Elle fût bien ensoleillée et peu arrosée, ce qui a permis d’attendre une belle maturité des raisins et ainsi une récolte de grande qualité. Vendangés début septembre, les blancs 2015 ont tout de même conservé de la fraicheur et de la minéralité grâce à leur situation en altitude, sur la colline de Pernand-Vergelesses ou la montagne de Corton.

    Les vins sont flatteurs, enrobés mais ils restent solides avec des acidités correctes.

  • 2014

    L’année se caractérise par un débourrement précoce, un printemps sec et beau ; le mauvais temps d’août est compensé par un mois de septembre caniculaire. Le beau mois de mai permet à la fleur, un déroulement optimum, les raisins obtiennent un équilibre parfait sucré et acidité.

    Les rouges 2014 : d’aspect brillant, dévoilent un nez fruité, de la concentration en bouche et des tanins souples et plaisants. Ils expriment à merveille, de belles notes de fruits frais, typicité du pinot noir sur nos climats uniques. Tout en finesse, les villages seront prêts en 2017 et les premiers et grands crus en 2019 pour une durée de cinq ans minimum.

  • 2013

    Les vendanges commencent exceptionnellement tard, en octobre, afin d’atteindre la bonne maturité.

    En raison d’une forte chute de grêle le 23 juillet, les rendements sont trois fois inférieurs aux moyennes des dernières années avec seulement 15 hectolitres à l’hectare.

    Les vins sont concentrés, longs et fruités avec des notes épicées et de cerises noires. Bien équilibrés, ils peuvent se conserver en toute quiétude.

  • 2012

    En raison d’un mois de juin frais, la coulure et le millerandage furent très présents et les rendements sont faibles. Le beau temps du 15 août aux vendanges a permis de rentrer une matière première saine exempte de pourriture.

    Les vins blancs présentent tous une concentration exceptionnelle, un équilibre en bouche avec une minéralité séduisante sur des notes fines d’agrumes.

    Les vins rouges : les grappes aérées, aux petites baies, garantissent une concentration et une intensité digne des grandes années.

    2012 s’annonce comme une valeur sûre avec une couleur rouge profonde, des arômes de fruits rouges riches et intenses, des tanins mûrs et soyeux, une harmonie avec la gourmandise des 2009 et le corps des 2010.

  • 2011

    Les vins blancs affichent finesse et tension, le Pernand est harmonieux et frais tandis que les premiers crus brillent par leur profondeur. Le Corton Charlemagne est racé et raffiné avec une grande persistance.

    Avec une belle identité de fruits mûrs et de fraîcheur à la fois, les vins rouges sont amples, riches et délicats en bouche, le tout dans une parfaite harmonie avec un fruit très présent. A déguster en 2016 pour le premier cru.

  • 2010

    Une fleur difficile a produit des raisins avec du millerandage et de la coulure, une récolte en petite quantité pour la plus grande satisfaction des clients qui retrouvent des vins concentrés avec un bon équilibre, acidité, puissance et longueur en bouche. La garde est assurée aussi bien en vins blancs que pour les rouges.

  • 2009

    Beaucoup d’ampleur pour les vins blancs de notre commune de Pernand-Vergelesses, du village au premier cru ils possèdent beaucoup d’énergie et de puissance. La minéralité s’affirme avec une rondeur et une longueur remarquable. Vous pouvez les déguster maintenant.

    Pour les vins rouges, les années en 9 se suivent avec toujours la même constance, belle maturité, tannins ronds, d’un fruité enchanteur ! L’année 2009 ne faillit pas à la règle, le soleil se retrouve dans vos verres, vous pouvez les déguster dans deux à cinq ans ou les garder 10 ans, ils seront toujours parfaits.

  • 2008

    Les nuits fraîches de septembre permettent au Chardonnay de garder une bonne acidité, sévère dans la jeunesse, une complexité exceptionnelle s’est développée depuis.

    Les rouges 2008 produits en petites quantités sont concentrés et fermés, une garde de 6 à 10 ans est obligatoire.

  • 2007

    Les blancs sont purs et droits, beaucoup de fraîcheur et de minéralité. Les rouges délicats, nez enjôlant, ils se dégustent rapidement.

  • 2006

    Des blancs moelleux, équilibrés, énergiques et riches en sucre grâce au soleil de septembre. Des rouges plaisants rapidement aux tanins soyeux.

  • 2005

    Beaucoup de moelleux et de rondeur pour les blancs avec une finale pure, longue et raffinée. Etat sanitaire parfait, les rouges exaltent le Pinot Noir avec toute sa typicité bourguignonne. De grande garde.

  • 2004

    Blanc d’un grand classicisme et rouge fermé pendant quelques années.

  • 2003

    Les blancs, concentrés, sont ronds et moelleux, à déguster. Les rouges 2003 sont concentrés et capiteux, étonnant de garde pour ce millésime caniculaire et torride.

  • 2002

    Les rouges sont structurés, concentrés avec de beaux tannins fermes, mûrs et profonds.

  • 2001

    L’équilibre des vins blancs a provoqué beaucoup de plaisir. Les rouges plus fermés se sont bien gardés.

  • 2000

    Les blancs possèdent une bonne longueur et une minéralité prometteuse. Les rouges sont souples, à déguster rapidement.